+331 84 88 71 88 +32 23 19 54 28 +412 25 19 27 57 - 66 Av. des Champs-Elysées, 75008 Paris contact@leboncall.com

L’embauche dans un call center – Cas d’un call center en France

 

Le recrutement.

Au niveau du recrutement, l’employeur a toute liberté. En effet, il est libre de choisir le mode de recrutement souhaité. Aussi, il peut procéder par petites annonces, boîtes intérimaires, organismes de placement… Enfin, il peut aussi avoir recours à des associations de services aux personnes.

 

L’activité de placement en call center en France

Les opérations de placement en call center en France en faveur des demandeurs d’emplois peuvent être effectuées à titre gratuit ou payant. En France, cette activité est essentiellement assurée par l’ANPE. Mais, son monopole a été supprimé par la loi de 2005 qui prévoit que désormais, soit des organismes publics, soit privés, peuvent effectuer des tâches de placement. L’activité peut donc être effectuée par des associations ou par des agences privées de placement en call center.

 

Les offres d’emplois en call center

La diffusion gratuite des offres et demandes d’emplois est possible par tous les moyens. En outre, l’insertion d’une offre ou d’une demande d’emplois est également possible à titre onéreux quel que soit le support.

Le contenu des offres d’emplois est réglementé. La loi interdit de publier une offre d’emploi, ou de la diffuser, comportant une mention de limite d’âge supérieur, ou écrite en langue étrangère. Il est également interdit de diffuser une offre comportant des allégations fausses ou susceptibles d’induire en erreur.

Cependant, en cas de non respect de la loi, le risque encouru est une amende et/ou une peine d’emprisonnement. Les principes de non discrimination s’appliquent également aux offres d’emplois.

 

L’appréciation du candidat par l’employeur.

La liberté d’embauche dans un call center est une liberté fondamentale. Elle est cependant encadrée, dans le but de protéger les candidats aux offres. L’étendue des renseignements sur le candidat est limitée par la loi. En outre, les méthodes de recrutement doivent respecter certaines consignes. Les informations demandées par l’employeur devraient avoir une finalité qui consiste à pouvoir apprécier les capacités du candidat à pouvoir occuper le poste proposé.

Les informations que l’employeur va demander au candidat doivent donc avoir un lien direct avec l’emploi. D’ailleurs, les renseignements sur la vie privée ne peuvent être demandés. Au niveau des méthodes de recrutement, le candidat doit être informé des méthodes utilisées à son égard. Pour finir, le traitement automatisé des données à caractère personnel doit faire l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL.

Il est à noter que, dans le fichier à caractère personnel, ne doivent pas apparaître :

  • les origines raciales;
  • les opinions politiques;
  • les opinions philosophiques;
  • l’appartenance religieuse;
  • les appartenances syndicales;
  • les mœurs du candidat.

 

Au sujet des tests d’évaluation, le candidat doit être informé au préalable sur les destinataires du traitement. En plus, le candidat doit être informé sur l’existence d’un droit d’accès aux résultats des tests passés.

 

Les formalités liées à l’embauche dans un call center en France

La déclaration unique d’embauche dans un call center (DUE).

Les formalités liées à l’embauche dans un call center en France doivent être effectuées sur un support unique appelé DUE. Cette DUE est obligatoire pour tous les employeurs. Elle est utilisée au niveau de 5 formalités : L’immatriculation du salarié à la SECU, la déclaration nominative préalable, l’affiliation à l’assurance chômage, la demande d’adhésion à la médecine du travail et la visite médicale d’embauche.

Ensuite, la DUE est adressée à l’URSSAF, soit par un formulaire daté et signé par l’employeur, soit par internet.

L’employeur doit faire une déclaration nominative avant l’embauche au sein d’un call center en France auprès de l’URSSAF. Elle comporte la dénomination sociale ou le nom et prénom de l’employeur, le code APE, l’adresse de l’employeur, le n° d’identification au répertoire des entreprises, le nom, prénom, date de naissance et nationalité du salarié, son numéro de SECU, la date et l’heure d’embauche.

Cette déclaration nominative préalable doit obligatoirement être effectuée à travers la DUE. Dans les 5 jours ouvrables suivant la réception de la DUE, un accusé de réception est envoyé à l’employeur avec un volet détachable remis au salarié.

 

La déclaration mensuelle des mouvements de manœuvre.

Dans les entreprises comportant moins de 50 salariés, l’employeur doit envoyer au directeur départemental du travail le relevé des contrats de travail conclus ou résiliés au cours du mois précédent. Mieux, ce relevé doit être adressé dans les 8 premiers jours de chaque mois. Cette mesure est en vigueur même dans le cadre de l’embauche au sein d’un call center en France.

 

Le registre unique du personnel.

Quel que soit l’effectif de l’entreprise, il faut tenir le registre du personnel. En effet, il faut y faire figurer dans l’ordre chronologique d’embauche dans un call center, tous les salariés de l’entreprise et les travailleurs à domicile. Aussi, on y mentionne également : nom et prénom des salariés, nationalité, date de naissance, emploi occupé, date d’entrée et de sortie du salarié.

Le registre doit être conservé dans l’entreprise pendant 5 ans et doit être tenu à la disposition des délégués du personnel et de l’inspecteur du travail. Le non respect de la tenue du registre est pénalement sanctionné.

En définitive, pour éviter toutes ces démarches et complications que représentent l’embauche et la formation ainsi que la fidélisation de vos employés, confiez-nous vos missions télémarketing. Pour cela, faites un devis en ligne, c’est simple, rapide et gratuit.

Devis